#MSGBC2021 Actualité du projet: Le projet Greater Tortue Ahmeyim LNG

Connect with us:

Moustapha Bechir, Directeur Général des Hydrocarbures, Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines, Mauritanie; Thierno Seydou Ly, Directeur des Hydrocarbures, Ministère du Pétrole et de l’Energie, Sénégal; et Khady D. Ndiaye, Vice-présidente, Sénégal Country Manager, Kosmos.

Trouvez la version anglaise ici

La deuxième journée de la conférence-exposition MSGBC Oil, Gas and Power 2021 a été marquée par un débat sur le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) Greater Tortue Ahmeyim (GTA) dirigé par BP, au large du Sénégal et de la Mauritanie. Comprenant Massaer Cissé, Vice-Président et Directeur du Pays de BP, Sénégal ; Moustapha Bechir, Directeur Général des Hydrocarbures, Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines, Mauritanie ; Thierno Seydou Ly, Directeur des Hydrocarbures, Ministère du Pétrole et de l’Energie, Sénégal ; Franck Pliya, Directeur du Pays, Sénégal et Vice-Président de Business Development pour l’Afrique de l’Ouest et Central chez Technip Energies ; et Khady D. Ndiaye, Vice-présidente, Sénégal Country Manager, Kosmos.

Situé dans des eaux profondes de 2 km, à la frontière maritime entre la Mauritanie et le Sénégal, le projet GTA LNG est développé conjointement par BP, supermajor du pétrole et du gaz, Kosmos Energy, société pétrolière américaine en amont, et la Société Mauritanienne des Hydrocarbures (SMHPM), société pétrolière nationale de Mauritanie, BP faisant office d’opérateur. Comprenant deux réserves de gaz naturel, les champs de Tortue et d’Ahmeyim, et s’étendant sur une superficie de 33 000 km2, le champ gazier GTA est estimé contenir environ 15 trillions de pieds cubes de gaz récupérable, et devrait livrer jusqu’à 10 millions de tonnes de GNL par an (Mtpa) une fois achevé, pour un coût total de 4,6 milliards de dollars.

“Le gaz naturel a un rôle clé à jouer dans la transition énergétique ainsi que dans les ambitions de production d’électricité de notre pays, notamment dans le cadre de notre stratégie gas-to-power,” a déclaré Massaer Cissé VP, Head of Country Sénégal, BP

En février 2018, les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal ont signé un accord pour développer le champ gazier transfrontalier GTA, comprenant le champ de Tortue, découvert pour la première fois dans le bloc C-8 au large de la Mauritanie en 2015, détenu par BP (62%), Kosmos Energy (28%), et SMHPM (10%), et le champ d’Ahmeyim, situé au large du Sénégal dans le bloc Saint-Louis Offshore Profond, détenu par BP (60 %), Kosmos Energy (30 %) et la compagnie pétrolière nationale sénégalaise, Petrosen aq (10 %). Il s’agit d’un exemple unique de coopération régionale, qui permet aux deux pays de travailler au renforcement de leurs capacités, d’obtenir leur indépendance énergétique et de stimuler ainsi leur croissance socio-économique.

“On peut dire aujourd’hui que GTA est une réalité. Malgré tous les défis, y compris tous posés par COVID-19, grâce au travail développé entre tous les partenaires, on peut aujourd’hui dire que le projet avance. De plus, nous sommes aujourd’hui heureux de détenir du gaz naturel et non du pétrole, car cela s’inscrit dans le récit de la transition énergétique que le Sénégal et le monde poursuivent,” a déclaré Khady D. Ndiaye, vice-présidente, Sénégal Country Manager, Kosmos.

La phase 1 du développement a débuté en 2019 suite à une décision finale d’investissement signée entre les gouvernements mauritanien et sénégalais ainsi que BP et Kosmos Energy. Le champ GTA sera développé avec un système de production sous-marin en eaux profondes composé de quatre puits de production de gaz qui seront reliés à une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), d’où le gaz traité sera envoyé vers un navire GNL flottant proche des côtes, qui sera capable de produire 2,5 Mtpa de GNL qui sera utilisé pour l’exportation mondiale ainsi que pour la consommation intérieure en Mauritanie et au Sénégal.

Travaillant activement au renforcement des capacités de son secteur de l’énergie, le Sénégal a mis en place le Comité pilote d’appui aux négociations des projets gaziers et au renforcement des capacités institutionnelles (PAN-PGRCI), une agence servant à faciliter les négociations de contrats et à apporter une assistance en matière juridique. Par ailleurs, la réalisation du projet GTA devrait générer 19 milliards de dollars de revenus supplémentaires pour le gouvernement mauritanien au cours des trois prochaines décennies.

“Tant au niveau du Sénégal que du côté de la Mauritanie, tout est en place pour que le projet avance, et les infrastructures nécessaires sont en cours de développement pour recevoir ce gaz. De chaque côté, nous avons créé des agences dédiées pour assurer le développement optimal de ce projet entre les deux nations,” a déclaré Moustapha Bechir, directeur général des Hydrocarbures, ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, Mauritanie.

Other Reads

Other Reads

Energy Capital & Power

Energy Capital & Power

Energy Capital & Power is the African continent’s leading investment platform for the energy sector. Through a series of events, online content and investment reports, we unite the entire energy value chain – from oil and gas exploration to renewable power – and facilitate global and intra-African investment and collaboration.

More from the Author

Sign up for latest news and event info

Copyright © 2022 Energy Capital & Power. Privacy Policy · Terms of Use