La République du Congo organisera le tout premier Congo International Energy Investment Summit à Brazzaville

Connect with us:

Trouvez la version anglaise ici

  • Se déroulant les 15, 16 et 17 juin, le Congo International Energy Summit and Exhibition 2022 – organisé par Energy Capital & Power sous le patronage de S.E. Denis Sassou Nguesso et du Ministère des Hydrocarbures – représentera le premier événement international sur le thème de l’énergie de ce genre organisé au Congo-Brazzaville.
  • Le troisième producteur d’Afrique subsaharienne cherche à mettre en valeur ses industries pétrolière, gazière et de l’électricité grâce à un afflux d’investissements directs étrangers et à un renforcement des relations diplomatiques régionales autour de la question de l’énergie.
  • Alors que les investisseurs mondiaux se tournent vers les investissements dans l’énergie verte, le continent africain entreprend une campagne ambitieuse pour exploiter et monétiser ses vastes réserves de gaz naturel, avec des pays riches en gaz comme la République du Congo en passe de devenir un acteur et exportateur régional majeur de gaz.

Energy Capital & Power (ECP) est ravi d’annoncer le lancement du tout premier Congo International Energy Summit and Exhibition qui aura lieu en République du Congo les 15, 16 et 17 juin 2022, qui devrait positionner le pays comme un moteur clé du discours énergétique en Afrique centrale et de l’Ouest. Le sommet offrira une vue d’ensemble de la transition énergétique dans un monde post-Covid-19 de l’un des marchés les plus matures d’Afrique, tout en ouvrant des discussions plus larges sur le rôle que les acteurs régionaux et internationaux peuvent jouer dans le développement du marché gazier africain en promouvant les investissements dans le secteur.

L’événement présentera des opportunités de partenariat et d’investissement dans l’exploration des hydrocarbures, la monétisation du gaz, l’énergie verte et les industries downstream à travers le continent, en mettant l’accent sur la République du Congo en tant que destination clé pour les investissements dans le secteur du pétrole, du gaz et de l’électricité.

Représentant le troisième plus grand producteur de pétrole d’Afrique – avec des réserves estimées à 2,9 milliards de barils et une production de 336 000 barils par jour (bpj) – la République du Congo bénéficie de la participation active de certaines des plus grandes sociétés pétrolières et gazières du monde. Les opérateurs notables dans le pays incluent TotalEnergies E&P, reconnu comme le plus grand producteur du pays avec une production estimée à 200 000 b/j. Avec des participations dans quatre champs offshore – dont Moho-Bilondo ; Nkossa/Nsoko ; Sendji ; et Yanga – la société est un contributeur clé au succès des hydrocarbures du pays. De plus, l’acteur multinational italien Eni est actif dans le pays depuis 1968 dans les secteurs de l’exploration et de la production, du raffinage, de la commercialisation et de la chimie. La société produit dans plus de dix champs pétroliers dont Nené Marine et Litchendjili – 140 000 b/j -, Ikalou, Awa Paloukou, M’Boundi et Kouakouala, pour n’en citer que quelques-uns. Parallèlement, Perenco, l’un des derniers opérateurs à entrer sur le marché, exploite les champs de Yombo, Masseko, Likoula, Emeraude et PGNF Sud, produisant en moyenne 75 000 b/j. Parmi les autres sociétés pétrolières internationales à l’origine de l’expansion énergétique du Congo, citons Chevron Overseas Congo Ltd – avec des intérêts d’exploitation dans la zone d’unitisation de Lianzi et les champs offshore de Nkossa, Nsoo et Moho-Bilondo, produisant une moyenne de 49 000 b/j.

Le gouvernement congolais a mis en œuvre plusieurs réformes visant à attirer les investissements dans le secteur upstream et à consolider son statut de troisième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne. La compagnie pétrolière nationale SNPC a été à l’avant-garde de l’établissement de nouveaux cadres réglementaires qui atténuent les insuffisances organisationnelles et de performance – en investissant massivement dans des projets d’infrastructure qui améliorent les capacités d’E&P.Leader des activités upstream dans les champs de Kundji et de Tilapia, la SNPC a foré cinq puits d’appréciation en 2021, en vue d’augmenter la production de 30 000 b/j. Parallèlement, la multinationale italienne Eni mettra en service 12 nouveaux puits en 2022 dans la phase 2A de son développement du champ offshore de Nené – augmentant la production de 26 000 b/j – tout en menant des activités d’exploration qui inclut la construction d’une plate-forme supplémentaire et le forage de sept nouveaux puits.

“La République du Congo et le Président défendent le secteur de l’énergie depuis des années et nous sommes honorés de travailler avec ce pays et toutes les parties prenantes pour stimuler les investissements dans le secteur de l’énergie du Congo,” a déclaré Kelly-Ann Mealia, Présidente d’ECP.

“Cette poussée d’investissement et de négociation intervient à un moment critique dans le développement du secteur énergétique du pays. L’événement est la plateforme officielle pour communiquer la direction dans laquelle le pays et ses principales entreprises se dirigent – en particulier, en attirant des investissements pour poursuivre l’exploration et l’augmentation de la production d’hydrocarbures, en poussant à la monétisation du gaz national et régional et faciliter une transition énergétique à l’échelle du continent,” a conclu Mealia.

En plus de l’exploration upstream, le continent africain entreprend une campagne ambitieuse pour monétiser ses vastes ressources en gaz naturel, en répondant à l’approvisionnement national en gaz pour atteindre les objectifs d’électrification de l’Afrique tout en répondant aux demandes mondiales de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il est important d’exploiter le gaz naturel de l’Afrique et de répondre à l’approvisionnement national en gaz pour l’électrification du pays et pour soutenir l’industrialisation sur l’ensemble du continent. En novembre dernier, la République du Congo a inauguré son Gas Master Plan lors de la Semaine africaine de l’énergie 2021 au Cap, établissant un cadre pour promouvoir l’exploitation et le développement des 284 milliards de pieds cubes de réserves de gaz du pays.

Le Congo a le potentiel pour devenir un acteur et exportateur régional majeur de gaz, obtenant l’indépendance et la sécurité énergétiques tout en exportant vers des régions gourmandes en gaz comme l’Europe. De plus, la décision de l’UE d’accorder un label vert au gaz naturel marque un tournant pour le développement du gaz en Afrique, les pays riches en gaz comme la République du Congo étant mieux placés pour attirer des financements de projets tout en favorisant un dialogue sur la transition énergétique au niveau du continent. La République du Congo est également un chef de file de la diplomatie énergétique régionale, ayant rejoint l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en 2018 et servant de siège à l’Organisation africaine des producteurs de pétrole (APPO). En septembre dernier, le Secrétaire général de l’OPEP Mohammad Barkindo a salué les efforts de promotion du Congo de son industrie énergétique lors d’une visite officielle au Congo-Brazzaville et a réaffirmé son soutien à S.E. Bruno Jean-Richard Itoua, Ministre des Hydrocarbures en tant que Président de l’OPEP pour 2022. La délégation de l’OPEP a contribué à consolider la position du pays parmi les principaux partenaires producteurs de pétrole de taille. À la suite de la volatilité des prix du pétrole, l’unité des pays membres de l’OPEP s’est avérée primordiale pour les producteurs africains dont le PIB et les recettes en devises dépendent fortement des exportations de pétrole.

Pour participer à l’événement en tant que conférencier ou sponsor du Congo International Energy Summit, veuillez visiter Cie-summit.com ou contacter register@18.198.47.39.

Other Reads

Other Reads

Energy Capital & Power

Energy Capital & Power

Energy Capital & Power is the African continent’s leading investment platform for the energy sector. Through a series of events, online content and investment reports, we unite the entire energy value chain – from oil and gas exploration to renewable power – and facilitate global and intra-African investment and collaboration.

More from the Author

Sign up for latest news and event info

Copyright © 2022 Energy Capital & Power. Privacy Policy · Terms of Use